2 décembre : la fête nationale des Bonapartistes

Il y a des dates plus importantes que d’autres dans le très fourni calendrier napoléonien. 15 août jour de naissance de Napoléon 1er, 5 mai jour de son décès. 9 janvier pour la mort de Napoléon III. Et le 2 décembre qui touche les deux Napoléon.

Le 2 décembre, une date à part

2 décembre 1804 : Sacre de Napoléon Ier. Napoléon Bonaparte est couronné empereur des Français dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, en présence du pape Pie VI.

2 décembre 1805 : Victoire d’Austerlitz. Un an jour pour jour après son avènement sur le trône de France, Napoléon remporte une bataille décisive lors de la campagne d’Allemagne. Feignant un repli, il parvient à tromper les troupes de François II d’Autriche et d’Alexandre Ier, Tsar de toutes les Russies.

2 décembre 1851 : Coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte. Le premier président de la République française, prend acte de l’échec flagrant de la IIe République, qui a trahi ses idéaux en massacrant le peuple.

2 décembre 1852 : Louis-Napoléon devient Napoléon III. Avec l’approbation du suffrage universel, Louis-Napoléon Bonaparte est couronné empereur des Français sous le nom de Napoléon III. Louis Pasteur aura ces mots : « Son règne restera comme l’un des plus glorieux de notre histoire. »

Napoléon Bonaparte a donné ses lettres de noblesse à la France. Louis-Napoléon Bonaparte a propulsé la France dans la modernité.

Le 2 décembre, un symbole

(…)

Vive l’Empereur !

Source : infos-toulouse.fr

Publicités


Catégories :France, Mémoire identitaire

%d blogueurs aiment cette page :