Les populicides (2) : Franziska Giffey, la femme qui veut rééduquer les enfants des familles populistes

Une brochure appuyée par le ministre de la Famille, Mme Giffey (SPD), a pour objectif de fournir aux travailleurs des services de garderie des conseils pour faire face aux familles radicales de droite (…)

L’allocution de bienvenue rédigée par la ministre de la Famille, Franziska Giffey (SPD), pour le livret « Ene, mene, muh – out to be are. Injustice et éducation préscolaire » de la Fondation Amadeu Antonio n’est pas vraiment conçue pour provoquer une contradiction. « Les enfants d’aujourd’hui porteront notre société démocratique demain. C’est pourquoi il est important de rendre l’éducation de la petite enfance démocratique et fondée sur les droits de l’enfant » écrit Giffey da

Selon le ministre de la Famille, la polarisation sociale croissante et la montée des mouvements populistes de droite ne se sont pas arrêtées aux garderies. « Les enfants reprennent des propos racistes ou des attitudes antisémites et les transmettent. Et les parents approchent les éducateurs. Que faire ? Comment réagir, comment prévenir ? ». Ici, la brochure peut fournir des recommandations d’action.

Cependant, la manière dont ces recommandations sont conçues en détail provoque maintenant un énorme mécontentement. Ainsi, la brochure contient des informations concrètes sur la manière dont les éducateurs peuvent identifier les enfants de familles prétendument de droite. Dans la rubrique « Enfants de familles ethniques » est décrit l’étude de cas d’un couple de frères et sœurs particulièrement sobres et ne racontant pas grand-chose à la maison ou le week-end.

« En même temps, il n’y a pas de problèmes de discipline, ces enfants semblent être particulièrement bons ». En outre, les rôles de genre traditionnels dans les styles éducatifs sont reconnaissables : la jeune fille porte des vêtements et des tresses, elle apprend les tâches ménagères et l’artisanat (…) ».

Tout cela indique que ces enfants grandissent dans un foyer ethnique d’extrême droite, poursuit le texte. Il est recommandé aux éducateurs de faire de la fratrie une priorité pour «des offres d’éducation à la diversité et à la démocratie». Une discussion avec les parents est également conseillée. Il devrait être démontré aux parents « que les styles parentaux autoritaires et stéréotypés du genre limitent les diverses possibilités des enfants et compliquent les développements ».

Une autre étude de cas concerne une mère qui s’inquiète (…) que son fils ne soit endoctriné avec des « commérages de genre » et par « la sexualisation précoce ». La brochure invite également les éducateurs à parler aux parents : « La réaction de la mère donne à penser qu’elle se situe ou évolue dans le contexte des (nouvelles) idéologies de droite ou fondamentalistes. Par conséquent, il serait bon de se préparer à ce que la conversation soit controversée. Il est important de garder un œil sur le bien-être de l’enfant et le droit au libre développement de la personnalité comme objectif de la conversation ».

Pour la CDU au Bundestag, ces recommandations vont trop loin. Nadine Schön, dirigeante adjointe du syndicat, a qualifié la brochure de « politique nationale d’espionnage des parents » qui doit être immédiatement retirée. « Les éducateurs doivent s’occuper de nos enfants, les éduquer et leur communiquer des valeurs, mais ils ne doivent pas vérifier et corriger les sentiments politiques de leurs parents » a déclaré Schön. « Si les éducateurs doivent devenir des surveillants et des correcteurs des attitudes parentales, cela transcende les frontières. » Le cas de la fille tressée et travailleuse a notamment irrité (…) : « Une brochure qui veut lutter contre les préjugés la transmet. » (…)

La Fondation Amadeu Antonio, qui a publié le livret, fait campagne depuis 1998 contre l’antisémitisme, le racisme et l’extrême droite et bénéficie du soutien financier du ministère de la Famille dans le cadre du programme Democracy Living.

Source : Welt

Publicités


Catégories :Allemagne, Les populicides

%d blogueurs aiment cette page :