France : la permanence d’une députée LREM vandalisée à coups de masse

Qui peut bien en vouloir à Claire O’Petit ? La députée La République en Marche de l’Eure a vu sa permanence être vandalisée à coups de masse à Vernon jeudi 29 novembre. « Les faits se sont déroulés aux alentours de 18 heures. Sept impacts de masse ont été relevés sur les vitres de la permanence qui était vide », indique au Parisien le chef du commissariat de Vernon.

L’individu, qui portait des gants, une cagoule et des vêtements noirs, a pris la fuite. Une enquête a été ouverte « pour dégradation volontaire ». Claire O’Petit compte également porter plainte et dénonce « des actes inadmissibles ». Selon elle, le coupable aurait voulu se venger après son intervention dans une émission diffusée sur LCI et consacrée aux « gilets jaunes » : « Mon discours n’a pas plu à certains ».

« Cela fait plusieurs jours que je suis avertie par les services de police de menaces qui pèsent sur mes deux permanences dans le département », ajoute la députée, citée par Le Parisien. L’attaque de sa permanence est une nouvelle menace pour la députée, qui expliquait le 19 octobre avoir été visée par « des menaces de mort », comme d’autres « élus des partis LREM, UDI et LR ».

Des élus de la majorité ont été l’objet d’intimidations autour de leur permanence ou de leur domicile depuis le début du mouvement. Gilles Le Gendre, président du groupe La République en Marche à l’Assemblée nationale, évoquait des « menaces d’agressions sur leur propre personne ». A Carpentras, des « gilets jaunes » ont muré la permanence du député Adrien Morenas dans la nuit du 26 au 27 novembre, rapporte France 3.

Source : Valeurs actuelles

Publicités


Catégories :France

%d blogueurs aiment cette page :