La Hongrie n’appliquera pas un seul passage du Pacte de l’ONU sur les migrations car il est contraire aux intérêts du pays

La Hongrie n’appliquera pas « un seul passage » du pacte mondial sur la migration des Nations Unies, a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, lors de son entretien avec Antonio Vitorino, président de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), à Genève.

Szijjarto a déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue des négociations que le paquet était contraire aux intérêts de la Hongrie car « il encourage la migration plutôt que de chercher à enrayer de tels processus ».

Le pacte, à l’instar des quotas obligatoires de l’Union européenne, serait « pratiquement équivalent à une invitation« , a déclaré M. Szijjarto. Il a insisté sur le fait que 30 à 35 millions de personnes « pourraient facilement être incitées à quitter leur patrie » vers les pays de l’Union.

«Nous n’allons pas payer pour des cours aux migrants… nous ne cacherons pas que la migration de masse aura de graves conséquences sur la sécurité et que nous ne fournirons pas les mêmes services aux migrants qu’aux Hongrois qui paient des impôts», a dit Szijjarto.

Le ministre a toutefois ajouté que la Hongrie pourrait coopérer avec l’OIM sur des questions telles que le fait d’aider les chrétiens persécutés à retourner chez eux au Moyen-Orient ou à lutter contre le trafic illicite de personnes.

La Hongrie soutient les efforts politiques visant à mettre un terme à la migration et rejette toute initiative visant à encourager la migration illégale, a déclaré Szijjarto au cours de l’entretien (…)

Source : Voice of Europe

Publicités


Catégories :Hongrie

%d blogueurs aiment cette page :