Belgique : suite à une agression le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration ferme provisoirement l’Office des étrangers

Le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), a annoncé ce mardi matin sur Twitter, la fermeture de l’Office des étrangers « jusqu’à nouvel ordre », à la suite d’une agression..

En cause, une bousculade à l’ouverture des portes. Des coups ont été portés, sans gravité, à un employé chargé de « trier » les demandeurs d’asile.

« Depuis jeudi dernier, l’Office des étrangers limite le nombre d’enregistrements des demandeurs d’asile à 50-60 par jour et le nombre de demandeurs d’asile qui ne peuvent pas en franchir les portes augmente. Hier, une bonne centaine d’entre eux a été refusée. Ce matin, un nombre accru de personnes se sont présentées à l’Office et une bousculade a éclaté. Vers 09h00, un agent de sécurité qui contrôle les identités à l’entrée a été frappé et les portes du bâtiment ont été immédiatement fermées. La police a été appelée sur place pour rétablir le calme et l’Office a rouvert vers 10h00 », détaille la porte-parole de l’Office des Etrangers, Dominique Ernould. Dans la mêlée, l’auteur des coups a réussi à prendre la fuite.

Finalement, « quatre-vingt-trois personnes vulnérables ont finalement pu être enregistrées aujourd’hui dont 45 qui avaient été reconvoquées pour être auditionnées avec un interprète pour la finalisation de l’enregistrement de leur demande d’asile. A partir de demain, un présence policière accrue sera demandée devant l’entrée de l’Office pour éviter les tensions », ajoute-t-elle.

Le directeur de l’Office, Freddy Roosemont, a par ailleurs laissé entendre qu’il étudiait la possibilité d’une assistance permanente de la police. Theo Francken va examiner, ensemble avec l’Office des Etrangers, quelles mesures sont nécessaires, selon le cabinet du secrétaire d’Etat.

Theo Francken a publié ce mardi plusieurs tweets dans lesquels il annonçait que le guichet destiné à recueillir les demandes d’asile resterait portes closes. Dans une autre publication, le secrétaire d’Etat s’insurgeait : « Les demandeurs d’asile viennent demander la protection internationale de la population belge. Cela commence par le respect. La distribution de coups aux fonctionnaires n’est pas permise. »

Source : RTBF

Publicités


Catégories :Belgique

%d blogueurs aiment cette page :