La République tchèque refuse de se joindre au pacte de l’ONU sur les migrations

Le gouvernement tchèque a refusé mercredi de se joindre au pacte de l’ONU sur les migrations, à l’instar de plusieurs autres pays dont les Etats-Unis, la Hongrie et l’Autriche.

Selon le cabinet tchèque, le texte du pacte ne fait pas une différence nette entre la migration légale et illégale.

« La République tchèque respecte à long terme le principe de la différence entre la migration légale et illégale », a expliqué le vice-Premier ministre Richard Brabec, au cours d’une conférence de presse.

« Notre objectif est naturellement de prendre toutes les mesures possibles pour ne pas soutenir la migration illégale », a-t-il poursuivi.

En juillet, après 18 mois de négociations, les pays membres de l’ONU, à l’exception des Etats-Unis, ont approuvé ce pacte, qui préconise notamment de renforcer la coopération internationale pour gérer l’immigration. Il doit être entériné lors d’un sommet à Marrakech les 10 et 11 décembre.

Selon Richard Brabec, le texte final du pacte ne « reflète pas les remarques » formulées par la République tchèque.

« C’est pourquoi la République tchèque a décidé de ne pas se joindre à ce pacte », a résumé le vice-Premier ministre tchèque (…)

Source : BFM-TV

Publicités


Catégories :Tchéquie

%d blogueurs aiment cette page :