La Pologne ne signera pas le traité de l’ONU sur les migrations : « Nous voulons que les Polonais soient en sécurité dans leur pays »

Alors que l’accord sur le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières doit être formellement adopté lors de la conférence des Nations Unies qui se tiendra au Maroc du 10 au 11 décembre, de nombreux pays ont indiqué que le pacte pourrait poser des problèmes.

Bien que non juridiquement contraignant, le traité pourrait favoriser la facilitation des procédures de franchissement des frontières.

Le ministre polonais de l’Intérieur, Joachim Brudzinsk, a déclaré mardi lors d’une réunion des ministres de l’Intérieur du G6 à Lyon que Varsovie ne devrait pas approuver l’accord de migration des Nations unies (…) soulignant que c’était une menace pour la sécurité nationale : « L’accord des Nations Unies sur les migrations n’est pas conforme aux priorités du gouvernement polonais, qui assurent la sécurité des citoyens polonais et maintiennent le contrôle des flux migratoires ».

Selon lui, le projet d’accord sur la migration conclu avec les Nations Unies mettrait en danger la sécurité de la Pologne et pourrait encourager la migration illégale.

« Je ferai des recommandations au Premier ministre Mateusz Morawiecki de ne pas signer l’accord du Pacte mondial, qui sera adopté à Marrakech en décembre » a déclaré Brudzinski.

J’ai parlé aujourd’hui du pacte des Nations Unies sur la migration conclu avec le député polonais du Parti de la justice et de la justice, Dominik Tarczyński, qui a déclaré : «Ce document sera rejeté. Nous ne le signerons pas.  »

«Pendant la campagne, nous sommes allés voir les Polonais et avons discuté avec eux. Nous leur avons demandé ce qui leur importait le plus. Nous faisons ce qu’ils veulent. La question des immigrants clandestins et de notre sécurité était la plus importante. »

Cet accord, considéré par le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, comme une « menace au monde » qui va à l’encontre des intérêts de son pays, a également été rejeté par les États-Unis.

Nous espérons que d’autres pays dotés de gouvernements populistes suivront également la position de la Pologne en rejetant cet accord téméraire.

Source : Voice of Europe

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Pologne

%d blogueurs aiment cette page :