France : un maire socialiste rompt avec la langue de bois et accuse les migrants pour la délinquance dans sa commune

« La présence de minorités étrangères conduit à des trafics de stupéfiants, des trafics de bandes de jeunes oisifs, de jeunes mineurs livrés à eux-mêmes qui se regroupent toute la journée » près de la gare d’échanges et dans la galerie de l’Orientis. « J’ai bien envie d’y mettre de l’ordre ! » Ces propos, c’est bien le maire socialiste de Lorient qui les a tenus voici trois semaines dans Ouest-France. Un revirement à 180° ou plutôt le constat d’une réalité ? (…)

« Soyons clairs, dans le secteur gare, mais aussi, durant l’été, du côté de l’avenue Anatole-France et jusque devant la mairie, nous sommes en présence de jeunes migrants, sans activité, au statut administratif précaire, sans encadrement suffisant, observe le commissaire central,Emmanuel Allabatre. Ils occupent le terrain. Des conflits éclatent régulièrement entre eux. Des interpellations ont été réalisées pour vols et violences. Des produits stupéfiants et des armes blanches ont été saisis. La plupart sont mineurs ou se font passer comme tel. Nous constatons également un nombre croissant de comportements déplacés vis-à-vis des jeunes femmes » qui ont d’ailleurs fait l’objet de poursuites judiciaires (…)

Source : Ouest France

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :France

%d blogueurs aiment cette page :