En Bavière, Angela Merkel soigne sa droite

La CSU va-t-elle perdre sa majorité absolue en Bavière ? Si l’on en croit les sondages c’est une quasi-certitude. Bousculée sur sa droite par l’AFD et sur sa gauche par les Verts, la CSU a peu de chance de continuer à diriger seule la région comme elle en a pris l’habitude depuis des décennies. Et il y a peu de chance que la visite ambiguë de la chancelière modifie la situation. Consciente que sa politique migratoire n’est pas étrangère à la chute de popularité de son partenaire de coalition, la chancelière a tenu à envoyer un signe à son électorat. Elle a en effet déclaré : « Ce n’est pas interdit en Allemagne de se revendiquer chrétien ». Pas sûr que cette déclaration soit de nature à contenter les électeurs conservateurs. D’une part, il n’est pas rassurant qu’une chancelière soit contrainte de venir souligner ce qui devrait être une évidence, d’autre part, de nombreux Bavarois estiment que la politique migratoire de la chancelière fragilise cette affirmation au point de la remettre en cause d’ici la fin du siècle. Les catholiques Bavarois n’ont pas oublié que c’est la même chancelière qui avait affirmé il y a peu : « L’islam appartient à l’Allemagne.

Laurent Dayona

Publicités


Catégories :Allemagne

%d blogueurs aiment cette page :