Allemagne : les kiosques à journaux de Saxe organisent le boycott de la presse pro-migrants suite à ses attaques contre la population de Chemnitz

Après le meurtre d’un citoyen allemand par deux migrants musulmans d’Irak et de Syrie à Chemnitz, en Saxe, de nombreuses manifestations ont lieu contre l’immigration promue par le gouvernement d’Angela Merkel.

Qualifiés par les médias du système de militants « nazis » et « racistes », la population saxonne est particulièrement remontée contre la propagande promue par les médias d’état. Le magazine très connu « Der Spiegel » a ainsi été boycotté par les kiosques à journaux de ce Land, lesquels considèrent sa couverture comme relevant de la pure propagande.

Les médias allemands, essentiellement créés par les Alliés anglo-américains en 1945, sont chargés depuis 73 ans par les puissances occupant militairement l’Allemagne de veiller à la rééduction idéologique de la population.

C’est ce que rappelle le diplomate américano-croate Tomislav Sunic, professeur en linguistique.

« L’hebdo allemand « Der Spiegel « fut lancé par les Alliées 1947 désigné ā rééduquer les Allemands. A l’instar de l’ Europe orientale ex- communiste, il doit se plier aux oukases des bienpensants occidentaux. C-à-d faire de l’autocensure langagière à outrance. »

Face à une oligarchie de plus en plus coupée des réalités du peuple et qui continue d’imposer une politique de remplacement de population extrêmement agressive, les médias d’état systématisent la criminalisation du peuple. On peut voir ainsi des caricatures d’inspiraton marxistes présenter les manifestants comme des skinheads quand, en réalité, il s’agit de simples citoyens en colère face à l’insécurité.

Source : Breizatao

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Allemagne

%d blogueurs aiment cette page :