Malte refuse à un navire de passeurs de clandestins de pouvoir faire escale dans l’un de ses ports

L’Aquarius, le navire devenu le symbole de la crise européenne sur le dossier des migrants après que l’Italie eut refusé qu’il accoste dans ses ports, mettra le cap sur Marseille à vide pour une escale technique qui a été refusée par Malte.

Après une rotation de trois semaines en mer, le navire humanitaire a préféré ne pas faire escale à Catane (Sicile), comme il le fait habituellement, et a sollicité l’autorisation de procéder à une escale technique dans un port maltais.

« Le climat politique actuel en Italie n’est pas favorable aux ONG. On ne veut pas cristalliser davantage l’attention sur quelque chose qui serait de l’ordre de la politique intérieure », a déclaré à la presse le directeur des opérations de SOS Méditerranée, Frédéric Penard.

« Nous nous sommes donc adressés à Malte, où nous avons rarement fait escale, et nous avons eu lundi soir la confirmation du refus de nous accueillir pour cette simple escale technique », a-t-il ajouté (…)

Les cinq jours de voyage (aller-retour) sont une charge financière pour l’organisation humanitaire – le coût d’un jour de mer de l’Aquarius s’élève à 11.000 euros – et une perte de temps pour la présence du navire sur la zone de sauvetage.

Source : Challenges

NDLR : Simple question (que ne se posent pas les journalistes), qui paie ces frais faramineux ? Un indice, cela commence et se termine par un s.

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Malte

%d blogueurs aiment cette page :