Quand le « fantasme » s’empare du camp d’en face…

Comme l’a si bien dit l’essayiste britannique Douglas Murray « L’Europe est en train de se suicider. Du moins ses dirigeants en ont-ils décidé ainsi. Que les Européens l’acceptent, en revanche, est une autre histoire ». Car les européistes cosmopolites exigent que nous mourions en silence. Sans même protester. Il suffit de voir la violence verbale utilisée par le président français pour dénoncer la montée du populisme un peu partout en Europe, la fameuse « lèpre », pour comprendre la terrible peur qui traverse nos « élites » au moindre signe de raidissement des populations locales face au dogme immigrationniste.

Car ces milieux mondialistes savent parfaitement que ce qu’elles imposent aux populations européennes est d’une violence inouie. Du jamais vu dans l’histoire de l’humanité dans un laps de temps aussi court. La substitution d’une population, d’une religion et d’une culture par une autre n’est pas nouveau dans l’histoire. Mais ce processus s’inscrit dans la longue durée. Or, ce qui se passe en Europe depuis quelques décennies balaie ce schéma classique. Douglas Murray prend l’exemple d’un pays scandinave : « En 1950, la Suède était ethniquement homogène et ne connaissait quasiment pas d’immigration. Un siècle plus tard, la Suède ne ressemblera plus du tout à ce qu’elle était, ou presque ». Et ce qui est vrai de ce pays scandinave l’est pour la plupart des pays européens occidentaux.

Nos dirigeants s’attendent à des révoltes. Ils s’étonnent même en privé que cela ne soit pas déjà arrivé. Ceci explique sans doute pourquoi la police française soit plus prompte pour arrêter « 10 personnes dans toute la France » que pour protéger les français des fichés S islamistes qui évoluent en toute liberté d’attentat en attentat. Mais il y a une autre raison qui explique cette rapidité. Il faut que tous les patriotes prennent conscience de cela. Tous les mouvements, je dis bien TOUS les mouvements, groupuscules ou partis, aussi insignifiants qu’ils puissent paraître, sont infiltrés par les services de l’Etat. C’est une différence essentielle par rapport aux cellules islamistes qui sont bien plus difficiles à infiltrer et à démanteler.

L’arrestation de ces dix personnes alors que l’agence Reuters souligne « qu’aucun projet d’attaque n’a cependant été clairement matérialisé » est-elle fondée ? En attendant on peut constater que nos médias ne prennent aucune précaution oratoire. Quel changement !!! Comme le dit si bien le Lapin Taquin : « Quand on veut tuer des musulmans c’est à cause du discours « islamophobe », des idées d’extrême droite, quand on veut tuer des mécréants c’est pas à cause des sourates, ça n’a rien à voir avec le coran, c’est pas l’islam ». Nos adversaires ont jadis qualifié la théorie du Grand Remplacement, ainsi que l’infiltration des migrants par des terroristes islamistes, comme étant un fantasme d’extrême droite. L’histoire leur a donné tort. Faut-il considérer à notre tour que leur théorie d’une ultra-droite frappant les musulmans ou les partisans de l’ouverture des frontières est un fantasme cosmopolite ? L’histoire jugera…

D.B.

Publicités


Catégories :France

%d blogueurs aiment cette page :