Le Premier ministre danois demande à son tour un renforcement des frontières extérieures de l’UE

Le Premier ministre danois, Lars Lökke Rasmussen, ne croit pas à une avancée rapide dans les litiges européens sur le rejet des réfugiés refusés dans d’autres Etats de l’UE. Loekke Rasmussen, qui participera au sommet de la migration de dimanche à Bruxelles avec la chancelière allemande Angela Merkel et d’autres dirigeants a déclaré : « Nous avons vraiment besoin de plus d’une réunion (… « .

Lökke Rasmussen s’est également prononcé contre le fait de ne traiter qu’une partie du problème des migrations européennes : « Jusqu’à présent, nous avons trop souvent parlé de la façon de redistribuer les problèmes entre les États membres, il est difficile de parvenir à un accord entre les pays de Visegrad et le reste de l’Europe au lieu de continuer dans cette impasse, nous devrions parler des raisons et de la dimension extérieure. Quand je regarde la politique allemande, alors j’ai l’impression qu’il y a une volonté maintenant de discuter de la question dans une perspective beaucoup plus large que la redistribution « .

Une véritable solution au différend entre les pays de l’UE devrait « inclure des frontières extérieures plus fortes, la coopération avec les pays de l’autre côté de la frontière, des camps de réfugiés et des quotas de réfugiés au lieu des demandeurs d’asile spontanés » a déclaré Loekke Rasmussen. C’est pourquoi le Danemark, avec l’Autriche et d’autres Etats, travaille sur des camps de réfugiés « de personnes rejetées en dehors de l’Union européenne » (…)

Source : finanznachrichten

APPEL AUX DONS !

Vous pouvez nous soutenir dans notre nouvel aventure. Chaque don compte.

Soutenir Kahlenberg via le compte paypal de civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Danemark

%d blogueurs aiment cette page :